Alain DONNAINT, Sophrologue à Saint-Sébastien-sur-Loire
25 rue du clos Toreau, 44230 Saint-Sébastien-sur-Loire
07 77 06 23 44
Les Lundi et Vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h. Les Mardi et Jeudi de 14h à 17h.
Alain DONNAINT
Sophrologue à Saint-Sébastien-sur-Loire
 
Alain DONNAINT, Sophrologue à Saint-Sébastien-sur-Loire

Les ruminations mentales et la sophrologie

 

Les ruminations mentales autrement appelées ‘’idées noires’’ surviennent souvent après un choc émotionnel.

Elles envahissent nos esprits durant des jours voire des mois.

Mais est-il possible de comprendre pourquoi ces idées nous hantent et, si cela est possible, comment faire pour s’en débarrasser ?

Chacun d’entre nous a vécu ce genre de problème.

Après une discussion vive avec un collègue ou une dispute avec un ami ou notre conjoint, nous allons rester perturbés dans toutes nos activités les jours suivants, parfois même, nous en perdrons le sommeil.

Les idées fixes reliées à l’incident vont nous revenir à l’esprit encore et encore, la scène violente sera rejouée sans cesse avec ces questions toujours plus douloureuses : qu’aurais-je du faire et que va-t-il se passer maintenant ?
Absorbés par nos émotions, nous ne sommes plus présents à ce qui nous entoure. Nous vivons dans un état de stress permanent où l’épuisement nous guette mettant notre santé en danger. 
Nous perdons alors notre capacité à nous concentrer.

Pourtant ce type de pensées, ce bruit mental qui s’installe peu à peu, n’est pas forcément anormal ni même négatif, peut-être même, serait-il une nécessité pour permettre un retour à l’équilibre psychologique.

Que se passe-t-il en cas d’émotions extrêmes ?

Dans ces moments là, l’épisode traumatisant entre en conflit avec nos modes de pensées habituels, avec nos routines de vie, constituant une cassure brutale dans notre train-train quotidien. Notre mental cherche alors à retrouver ses repères en tentant de mettre tout ce qui nous arrive en accord avec ce que nous pensions jusque là.

  • Dans les cas les moins graves, l’évènement est intégré, assimilé à notre manière de voir telle qu’elle est, sans qu’elle soit changée en profondeur (elle s’enrichit en quelque sorte) 
  • Dans les cas où la rupture est plus profonde, il faudra nous accommoder, c’est-à-dire qu’il faudra que notre façon de voir évolue, s’adapte à la nouvelle réalité.

Les ruminations mentales persisteront tant que le décalage entre nos schémas mentaux et le souvenir de l’évènement ne sera pas éliminé.

Quelle solution peut apporter la sophrologie ?

En revenant à l’origine même de l’évènement, sans a priori, sans jugement, en laissant de côté le pourquoi et le comment, la sophrologie nous invite à adopter une attitude qui va changer notre manière d’observer le monde extérieur et aussi le monde intérieur.

En effet, au cours de chaque séance de sophrologie, nous sommes amenés à accueillir nos ressentis, nos pensées comme si c’était la première fois que nous les avions.

Ainsi, lors d’une de ces discussions vives avec un collègue ou un ami, plutôt que de réagir de manière mécanique, comme à l’habitude, si je reste détaché, je serai capable de repérer ce que cet incident provoque en moi, je pourrai comprendre, alors, pourquoi je réagis ainsi et je ne serai plus entraîné par des expériences passées qui n’ont aucun rapport avec ce qui se passe réellement à cet instant là.

Je serai présent à cet instant et à ce qui se passe en moi à ce moment là et mes actions seront beaucoup plus adaptées à la réalité des faits.

Derniers articles

Catégories

Aucune catégorie à afficher

Réalisation & référencement Simplébo   |   Ce site a été proposé par la Chambre Syndicale de la Sophrologie

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.